Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2015

Article dans la lettre d'information N°240 - Mairie de Vitry-sur-Seine

 

Apprendre la démocratie au collège

Les délégués des classes du collège Gustave-Monod, en formation, les 12 et 13 novembre.Les délégués des classes du collège Gustave-Monod, en formation, les 12 et 13 novembre.© Sylvain Lefeuvre

Publiée le 17 novembre 2015

Les délégués des classes du collège Gustave-Monod étaient réunis, jeudi 12 et vendredi 13 novembre, avec leurs encadrants, à l’hôtel de ville, pour une formation les aidant à remplir au mieux leur fonction particulière de représentant.

“Être délégué, c’est montrer l’exemple”. C’est sous le haut plafond de l’avant salle du conseil municipal de Vitry que se sont retrouvés, ce jeudi 12 novembre, les délégués des élèves du collège Gustave-Monod.

Après avoir passé la matinée à réfléchir et discuter sur le sens de l’engagement d’un délégué de classe, professeurs, conseillers principaux d’éducation et élèves participent tous ensemble, l’après-midi, à quelques exercices de détente avant de reprendre le travail. Caroline Lameloise, conseillère principale d'éducation pour les 4es et 3es, qui coorganise cette formation pour la seizième année consécutive, souhaite amener ces jeunes élèves à s’interroger sur le rôle d’un représentant dans une démocratie.

Les délégués de 6e et 5e prennent place dans la salle du conseil municipal. Ceux des 4e et 3e, un peu plus coutumiers de l’exercice, s’installent dans une salle voisine. Les discussions commencent.

Autour de la table, chacun prend tour à tour la parole pour expliquer son engagement et ses projets pour la classe. Au mur, les encadrants ont affiché les idées des élèves. Parmi celles-ci, on retrouve les valeurs de travail et solidarité.

“Ce qui me plaît dans le travail du délégué, c’est de pouvoir aider les élèves en difficulté et de proposer des sorties scolaires”, explique Mohammed, délégué de la 3e 4.

Son camarade et codélégué Stanley confie, lui, “avoir appris en quoi le rôle du délégué était important” au cours de cette journée de formation.

“Ça me plaît de pouvoir être un porte-parole pour mes camarades”, explique encore Stacy, déléguée de la classe de 4e 5.

À eux, maintenant, d’être de fidèles représentants.

Vincent Boyajean

Écrit par CPE |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.